Une jolie découverte : l’Auberge de la charme

Cette année encore, septembre était synonyme de gastronomie, avec bien sûr la fête de la gastronomie, mais aussi et surtout l’opération Tous au restaurant. Déjà 5 ans que les restaurateurs participants nous régalent.
Les années précédentes, nous étions tombés sur des restaurateurs proposant, à prix réduit, un menu type. Un excellent moyen de découvrir la gastronomie et d’entrer dans des établissements inconnus.

Cette fois-ci, et c’était la première fois qu’elle participait, nous avons eu la chance de réserver à l’Auberge de la charme, restaurant 1 étoile pas très loin de Dijon (à Prenois). En arrivant, nous ne savions pas encore ce que nous allions manger, ni combien nous allions payer. Deux grandes inconnues que nous redoutions il faut l’avouer.

L’une des serveuses nous a très vite rassuré : vous choisissez le menu que vous souhaitez, comme si vous veniez en temps normal, et le second est offert. Parfait !
Les deux chefs de la Charme (Nicolas Isnard et David Le Comte) propose un concept qui prend de plus en plus d’ampleur : le menu à l’aveugle. Enoncez vos préférences, vos contraintes alimentaires, les chefs vous proposeront un menu en conséquence.

Alors, quitte à nous faire plaisir, autant le faire jusqu’au bout : nous avons choisi la formule 5 plats, à 73 euros. Une très belle expérience culinaire, qui vaut le coup.

Amuse bouche de la charme (une mini mini pizza, une réinterprétation de la salade niçoise et de la tapenade). Une très bonne mise en bouche.

Pour nous accompagner pendant le repas, un trio de beurre (beurre au sel de Guérande, beurre au piment d’Espelette et beurre aux algues) et de magnifiques petits pains, dont un pain au Comté à tomber.

Fraîcheur de langoustine et algues wakamé, gelée d’œuf de Capelan, émulsion citron/vodka et poudre de citron noir.
Un plat étonnant mais frais et très goûteux.


Maquereau et sa purée d’artichaut, sorbet melon et jus de verveine.
Beaucoup de saveurs, étonnantes mais réussies.


Magret servi rosé choux en déclinaison, jus truffé.
La plus belle réussite de la soirée, avec un canard magnifiquement cuit et assaisonné, une peau croustillante et une cuisson saignante comme il le fallait.

Chariot de fromages affinés.
Un chariot gigantesque qui regorge de fromages français.

Mignardises, religieuse au cassis, pana cotta aux fruits exotiques, macaron à la fraise et guimauve à la menthe et au citron.

Chocolat craquant et framboises, crème glacée au chocolat.
Ce dessert reste dans la même veine que le reste du repas : frais, léger et succulent.


Ce diner était une jolie expérience, dont nous n’aurions peut-être pas pu profiter sans l’opération "Tous au restaurant". Manger dans un étoilé est un véritable plaisir pour les papilles mais aussi pour les yeux et s’avère être un beau moment de partage.
L’Auberge de la Charme, 12 Rue de la Charme, 21370 Prenois

     
 

Catégories

Food
En savoir plus : L’Auberge de la charme

  commentaire(s)

 Rechercher

 @SandrineCamus

 @NoemieLacarelle