3/08/2009

Un weekend à PortAventura - Premier jour

Avant la semaine dernière, je ne me rendais pas compte qu’être blogueuse cela pouvait être aussi exceptionnel ! Je vous raconte : on m’a récemment proposé de partir en Espagne, près de Barcelone, pour participer à l’inauguration d’un nouvel hôtel dans un parc d’attraction. Comment hésiter à une telle proposition ? Vous devinez évidemment ma réponse : un grand OUI.

Me voilà donc partie, le week-end du 14 juillet, pour Barcelone. Grande première pour moi : avant cela, je n’avais jamais pris l’avion ou même mis les pieds dans le pays hispanique. Mais pas question de paniquer, à l’aéroport, je me retrouve en compagnie de Sophie, mon contact avec l’agence de presse, et d’autres journalistes, des vrais, aussi là pour l’évènement. Le voyage s’est heureusement passé en douceur et a mis fin à toute appréhension. Et, après 1h de route à travers l’Espagne, nous voilà en approche du parc… PortAventura, le plus grand parc d’attraction d’Espagne, et le deuxième en Europe ! Ca promet ! Notre âme d’enfant se réveille immédiatement. Nous arrivons finalement devant un grand hôtel 4 étoiles, à 5 étages : le Gold River. Ce tout nouvel hôtel, même pas encore ouvert au public, nous ouvre ses portes. Nous aurons la primeur de le découvrir en exclusivité.

Mais pas le temps de s’extasier, ce soir nous avons rendez-vous à l’Opera Saloon pour diner avec les managers du parc. Juste le temps donc de s’enregistrer à la réception, de découvrir nos chambres et de se changer. Fine gourmet que je suis, j’ai réellement apprécié le bon repas qui nous était servi. Nous avons pu discuter avec les dirigeants et en découvrir un peu plus sur l’histoire du Gold River. Ce dernier est en fait rattaché à la partie Far West du parc d’attraction et s’inscrit dans une ambiance et un décor datant de l’époque victorienne de la fin du XIXe siècle. Après plusieurs études et recherches sur l’époque, les concepteurs du Gold River sont arrivés à recréer une histoire et une ville de toute pièce. Chaque bâtiment est une réplique exacte d’une maison ayant déjà existé à l’époque. Une minutieuse enquête historique a aussi permis de trouver les fondateurs de ce village. L’aventure commence en 1803, la famille Callaghan est en route pour Santa Fe, où ils espèrent trouver un nouveau bonheur. Mais, lors d’une halte, Lucy découvre des pépites d’or près de la rivière. Partis chercher de l’or, c’est sur leur chemin qu’ils en trouvent. La famille Callaghan décide donc de s’installer et de créer le village de Sullivan. Des familles entières ainsi que des pèlerins commencent à s’installer et à prospérer grâce aux Mines d’Or : La Compagnie Minière des Callaghan. Ainsi est née toute l’histoire : et l’hôtel Gold River a voulu recréer toute l’ambiance de l’époque.

Cet hôtel fait en fait partie d’un immense complexe hôtelier qui compte 11 bâtiments et 24 cabanes dans lesquels sont réparties 502 chambres de 4 catégories différentes. Outre les chambres, 4 piscines, 4 restaurants, 3 bars, 1 boutique et 1 minimarket, les personnes pourront loger dans des bâtiments typiques de l’époque du Far West. Chacun pourra habiter dans ce qui était auparavant la maison du médecin, le cabinet du dentiste, les pompes funèbres, le taxidermiste, le Saloon, l´Opéra, la prison, la banque ou le Bureau du Sheriff. Même le bordel de la ville a été recrée ! Tout a été fait pour que l’atmosphère d’une ville, apparue au moment de la ruée vers l´or dans l´Ouest sauvage américain, soit respectée.

Alors évidemment le discours est beau et joliment présenté, mais comme il faisait nuit quand nous sommes arrivés sur place, nous n’avons pas pu tout de suite vérifier la véracité de leur propos. Mais demain la journée promet d’être longue et forte en découverte !

     
 

Catégories

Bidules

Tags

InsoliteVoir

  commentaire(s)

 Rechercher

 @SandrineCamus