Un week-end pour faire (tout) Barcelone

Ouf ! Autant vous dire que ce week-end de Pâques n’aura pas été de tout repos. Pour ce congé à rallonge, nous avions choisi de nous envoler pour Barcelone ! Une grande première, surtout pour moi qui ne parle PAS UN MOT d’espagnol.

A peine arrivés sur le tarmac de l’aéroport, nous nous sommes directement dirigés vers le quartier de Montjuïc et sa fameuse colline. Mais avant de pénétrer dans les hauteurs de la ville, arrêt obligatoire au centre commercial installé dans les arènes de la place d’Espanya. Depuis la terrasse, vous pourrez y découvrir une vue panoramique sur toute la ville, à couper le souffle !

Nous avons ensuite emprunté les nombreux escaliers pour gravir la colline et arriver au sommet de Montjuïc, devant le Musée national d’art Catalogne. Ici également, la vue sur la ville est épatante. Sentant la faim arrivée, nous sommes descendus par un côté, qui nous a permis de découvrir une magnifique verdure et quelques jardins, pour finalement arriver dans un délicieux bar à tapas, à deux pas de cette colline.

C’est tout simplement le meilleur restaurant que nous avons fait ce week-end là, et nous nous sommes régalés. Les tapas sont absolument délicieux, la paëlla fondante à souhait et l’accueil irréprochable. Un sans-faute, et des prix abordables ; à essayer sans hésiter donc : Casa de Tapas Cañota.

Passé 21h, direction Montjuïc à nouveau, mais pour y découvrir cette fois-ci un tout nouveau spectacle : celui des fontaines magiques. Le soir, les fontaines de la colline s’illuminent de milles feux et dansent en musique, pour le plus grand plaisir des nombreux touristes massés sur les escaliers. C’est somptueux, on pourrait les contempler pendant des heures.

Le lendemain, après une bonne nuit de sommeil, nous nous sommes rendus dans le quartier Raval et les fameuses Rambla. Mais au lieu d’arpenter ces Rambla de haut en bas, nous avons préféré les traverser et ainsi éviter la foule, tout en visitant les alentours. Beaucoup plus paisible... Nous avons ainsi découvert la petite église Santa Anna et son cloître, le CCCB (Centre culturel contemporain de Barcelone) et le MACBA (Musée d’Art contemporain). Nous avons continué de descendre vers le célèbre marché de la Boqueria. Ne vous laissez pas intimider par toute cette foule intérieure et arpentez les différents étals. Les couleurs sont magnifiques, la nourriture appétissante et les commerçants accueillants malgré le contexte. Nous y avons dégusté un délicieux jus de fruits et des acras de morue pour à peine 4 €. Imbattable !

Direction ensuite l’église Santa Maria del Pi, le Palais de la Generalitat et la cathédrale de Barcelone. Dans ce quartier ancien, n’hésitez pas à vous promener et à perdre quelques minutes pour arpenter les boutiques et les rues, vous tomberez sur quelques pépites. Ne manquez pas d’ailleurs les colonnes du temple d’Auguste, bien cachées mais qui valent le coup d’œil.

Nous nous sommes ensuite dirigés vers l’ancien marché del Born, pour ensuite nous engouffrer dans le parc de la Citadelle, un véritable havre de paix au cœur de la ville. Faire une petite pause au milieu de cette verdure est très ressourçant et agréable, surtout en plein soleil. Baladez-vous dans le parc, et faites un détour vers l’arc de triomphe.

Dernière destination de la journée, avant de rentrer à l’appartement loué pour le week-end : la mer !

Dimanche, troisième et dernier jour de visite. La journée est placée sous le signe de l’art nouveau et de l’artiste Gaudi.

Nous avons donc arpenté les différentes rues du quartier Eixample pour découvrir et admirer les façades luxuriantes et propres à cet art architectural : la Casa Batlló évidement, mais aussi la Casa Lleó Morera, la Casa Amatller, la Casa Milà et j’en oublie. Le style est unique et c’est vraiment un plaisir. Je vous conseille d’alterner grandes et petites rues, où la foule se fait moins massive, mais où les découvertes sont tout de même au rendez-vous.

Direction à pied la Sagrada Familia, ce monument indescriptible et unique en son genre...

Nous avons ensuite poussé quelques minutes pour admirer l’hôpital de la Santa Creu.

Puis nous avons pris le bus pour nous rendre au parc Güell. Plusieurs conseils ici : réservez bien à l’avance vos billets sur Internet. Dimanche matin 9h, nous avons voulu réserver les nôtres pour la journée, les seuls horaires disponibles étaient 19h et 19h30. De plus vous gagnez 1 € sur le prix du billet. Et un autre conseil pratique : prenez un bus qui vous emmènera sur les hauteurs du parc. Cela vous évitera de grimper et marcher pendant plusieurs minutes.

Le parc Güell, devenu payant depuis 2013, est une étape indispensable dans votre séjour à Barcelone. Les photos parlent d’elles-même, les couleurs sont vives, fraîches et vous en prenez plein les yeux.

Comme vous pouvez le voir, nous n’avons vraiment pas chômé pendant ce week-end, bien rempli et très sportif !

     
 

  commentaire(s)

 Rechercher

 @SandrineCamus

 @NoemieLacarelle