14/12/2015

Un menu 3 étoiles à 70 € chez Bernard Loiseau

Je ne pensais franchement pas un jour rentrer dans cet établissement, mais c’est désormais chose faite. J’ai mangé chez Bernard Loiseau, le vrai, le 3 étoiles ! Oui !
Comme je vous le disais dans un précédent article, chez nous plus particulièrement, le nom Bernard Loiseau est mythique. Et même si le groupe s’est bien développé, avec plusieurs enseignes en France, le restaurant historique se trouve à Saulieu, en Bourgogne, dans le parc régional du Morvan.

Lorsque vous arrivez à Saulieu, après avoir traversé des kilomètres de champs, de verdure et de forêt, vous ne pouvez pas manquer le relais. La bâtisse est immense et s’impose à elle seule, elle est très belle et reflète une certaine tradition.

Une fois à l’intérieur, le cadre est agréable : sans être particulièrement modernes, les lieux sont cosys, confortables et pas du tout guindés. Les salles du restaurant donnent toutes sur le jardin intérieur, véritable havre de paix en pleine ville.

J’ai eu la chance de déguster un "nouveau" menu, remis au goût du jour par Dominique Loiseau : le menu "N6 historique". Ce menu est destiné à tout ceux qui ne pourraient pas se veut abordable et accessible à bon nombre d’entre nous, et notamment ceux qui n’ont pas les moyens de s’offrir un 3 étoiles. Ici, pour 70 €, vous aurez la chance de déjeuner dans un cadre 3 étoiles, avec une cuisine élaborée par un chef 3 étoiles, mais au prix d’un 1 étoile. Pas mal non ?

Le groupe Bernard Loiseau explique surtout ce prix avantageux par l’emploi de produits "simples" mais sublimés par la technique.
Mais je peux vous assurer que c’est loin d’être un menu au rabais : les plats sont fins, très bons et parfaitement exécutés. Il s’agit d’une très belle expérience culinaire, à s’offrir sans hésiter.

Entrée
Velouté de châtaigne à l’émietté de canard, tartine au foie gras de canard pané au poivre de Sichuan vert

Poisson
Dos de truite Fario au cresson et ficelles de champignons, palets de potiron étuvé à l’huile de courge

Viande
Râble de lapin rôti et viennoise de moutarde à l’estragon, compotée de chou rouge à la pomme verte

Dessert
Fraîcheur de coing sur un fin sablé, sorbet et chantilly aux senteurs de coing

Et pour finir en beauté, j’ai pu admirer la bûche de Noël, élaborée par le chef pâtissier du relais Bernard Loiseau. Une magnifique forêt chocolatée, que l’on ose toucher, subjugué devant tant de travail et de beauté.

     
 

  commentaire(s)

 Rechercher

 @SandrineCamus