6/10/2009

Trackmania roule pour Ubisoft

En voilà une nouvelle ! Le Géant Ubisoft, que l’on ne présente tellement ses succès sont grands, vient de racheter la "petite" entreprise française à l’origine de Trackmania. Cela va faire grand bruit après des joueurs.

Le studio de développement Nadéo a été fondé en 2000 et s’était notamment fait connaitre grâce à Trackmania Nations, jeu de course en ligne distribué gratuitement. Mais Nadéo s’est aussi Virtual Skipper, QuestMania et ShootMania, il ne faut pas l’oublier. Effet de crise ou grosse opportunité pour Nadéo ? Ubisoft sont eux très heureux d’acquérir le fameux studio. Décidé à se faire une place dans les jeux en ligne, Ubisoft ne pouvait trouver meilleur partenaire et consultant que Nadéo, qui a fait de Trackmania l’un des jeux les plus joués et l’un des plus réputés sur le net. 700 000 joueurs uniques se connectent tous les mois à leur jeu favoris et les serveurs ne désemplissent pas. Les chiffres de l’éditeur de niveaux sont aussi impressionnants : près de 15 millions de circuits uniques créés depuis 2008.

Yves Guillemot, Président Directeur Général d’Ubisoft a d’ailleurs déclaré que "l’acquisition de Nadeo est une étape importante de notre développement dans les jeux en ligne. Ubisoft va s’enrichir d’une équipe experte, d’une des meilleures technologies on-line existantes et d’une marque phare des jeux multijoueurs qui jouit d’une réputation sans pareille auprès d’une communauté fidèle et engagée". De son côté, Florent Castelnérac, Directeur Général de Nadeo, se réjouit aussi : "Rejoindre Ubisoft est une opportunité marquante pour développer, innover et porter Nadeo vers de nouveaux horizons".

Il y a à peine quelques semaines, Nadéo avait annoncé le développement d’un prochain Trackmania 2. Nous espérons bien sûr que ce rachat ne viendra pas entraver ce projet, cher à nos yeux. Pour l’instant les joueurs ne savent pas quoi encore penser de ce rachat. Nadéo aura beaucoup plus de moyens pour sortir des jeux de qualité. Mais il ne faudrait pas que la petite entreprise perde de son originalité, au profit du rendement ou d’autres licences plus connues.

     
 

Catégories

HighTech

  commentaire(s)

 Rechercher

 @SandrineCamus