Sur terre et sur mer

Jeudi dernier, on m’a proposé une expérience plutôt folle, que je n’ai pas pu refuser ! Je vous la raconte.

En marge du salon nautique, qui se tenait à Paris Porte de Versailles, du 4 au 12 décembre 2010, la société Sealegs a tenu à nous présenter son tout nouveau bateau. Et je peux vous dire que la bête est surprenante !

En effet, le Sealegs va sur terre et sur mer ! Et oui ! Mais comment il fait ? Ben avec des roues pardi ! Il est en fait équipé de 3 roues, qui se baissent et se montent à volonté. L’engin peut ensuite se conduire sur route (pas trop non plus, il est bridé à 10km/h !) pour ainsi vous conduire directement dans l’eau. Le must !

Alors bien sûr quand on n’est pas proche de la mer ou de l’océan, on ne se rend pas forcément compte de l’utilité d’un tel bateau. Mais après avoir discuté quelques minutes avec Erwann Ledoux, CEO de SEALEGS Europe, j’ai enfin compris ! Pour profiter de la mer et du beau temps, plus besoin d’emmener son bateau sur une remorque, de trouver un endroit pour la décharger et de faire des manœuvres à n’en plus finir. Ici plus de prise de tête : là le Sealegs vous permet de faire tout d’un seul coup. Cela résous aussi les problèmes de marrées ou de mer basse. Le Sealegs est un "tout terrain", qui vous emmènera dans des recoins encore inexplorés.

JPEG - 764.5 ko

On nous a aussi raconté que certains plus fortunés s’en servaient pour conduire leurs invités de leur yacht à la plage, mais là ce n’est plus vraiment les même préoccupations...

JPEG - 780.4 ko

Et, clou du spectacle, nous avons pu faire un tour dans cet étonnant bateau. Erwan a embarqué 6 personnes et nous a emmené sur la Seine pour nous montré la puissance de l’engin. Et c’est franchement impressionnant, très confortable, on ne ressent presque aucune secousse (même à pleine vitesse) et on s’amuse comme des petits fous. Je suis ressortie de cette ballade heureuse, glacée (l’hiver n’est pas un temps idéal...), décoiffée mais certainement pas mouillée ! Je n’ai reçu aucune goutte d’eau !

Je vous conseillerais bien d’ajouter ce beau bijou à votre liste de Noël mais à plus de 55 000€, je ne suis pas sûre que Papa Noël accepterait...

Un grand merci à l’équipe Sealegs Europe, qui, ça se voit, sont de vrais passionnés, et à Clémentine pour leur accueil.

     
 

Catégories

Évasion

  commentaire(s)

 Rechercher

 @SandrineCamus

 @NoemieLacarelle