29/11/2008

Shopping Noël : Quelle console acheter ?

Acheter sexy, acheter girlie, acheter GamonGirls*

Quelle console choisir ?

Petite discussion à la rédaction de GamAlive/GamonGirls :
« - Ecoute Cedric, t’es pas "gloss" du tout, là. Tu comprends, moi, j’écris dans les plus graaaaaands magazines féminins du monde entier qui existent et même ceux qui n’existent pas...
- Mmmh ? Qu’est-ce que tu me racontes Sandrine ? Pas gloss ? Déjà, pour un garçon, on dit pas "gloss" mais "glos" et non, je ne suis pas "glos", juste un peu enrobé.
- Mais non, t’as rien compris. T’es pas "gloss", t’es pas "in", quoi...
- Ah... vocabulaire féminin... N’empêche que c’est la première fois que je peux te traiter de "gloss" sans m’en prendre une... Enfin bref, kes’j’ai fait encore ? D’abord c’est pas moi, le coup du rimmel sur le chat. C’est Laurent. Moi j’ai juste testé la crème dépilatoire sur ta moquette. Ben ça marche pô. Par contre, ça fait des trous.
- Mais non, t’as rien compris. C’est juste que le titre de ton article "Shopping de Noël"... C’est pas un shopping de Noël. Moi j’en fais, tu vois, des shopping de Noël. Des tas. Dans tous mes magazines féminins. Et ça, c’est pas un shopping.
- Ouais. Sauf que c’est mon article. Alors j’écris ce que je veux. Comme je veux. Et je lui colle le titre que je veux. Et occupes-toi de ce que tu sais faire le mieux, d’abord : y’a de la poussière sur les meubles...
- BAF ! »

Ouaip. Parfois, bosser avec les filles, c’est difficile. Elles ne comprennent rien à la psychologie masculine. Eh ben tant pis. Je garde mon titre. Shopping de Noël. Parce que ces quelques phrases qui suivent, sans révélation aucune, sans révolution aucune, ne sont qu’un constat, et n’ont d’autre but que de vous guider dans vos futurs achats :

Si vous voulez jouer occasionnellement, en famille, la Wii s’avère le meilleur choix. Des jeux variés, destinés à un large public, pas prise de tête et d’une simplicité qui attirera les gamins comme les ancêtres.
On y trouvera même, éventuellement, quelques jeux purement « gamer » que les enfants ou ados les plus habitués aux jeux vidéo pourront apprécier. Des Zelda, Resident Evil, Metroid, Sonic et autres auront une place de choix dans votre ludothèque Wii.
Il faut toutefois relativiser les choses et bien préciser le rôle de la Wii. A la rédac, nous la surnommons la « console barbecue » ou la « console apéro ». Attention, ce n’est pas péjoratif, c’est juste un constat. La Wii est la console que l’on va sortir pendant que les merguez cuisent. Ou entre deux poignées de chips. Aujourd’hui, elle remplace le jeu de société ou le jeu de cartes. Mais cette place a toutefois un prix. Une fois l’excitation de la nouveauté, la console a tendance à prendre la poussière dans un coin et n’est finalement rallumée que de temps en temps… lorsque l’occasion se présente. Ou qu’il n’y a rien à la télé. Tout à fait comme un jeu de société, quoi… Dire ceci n’est pas dénigrer pour autant la Wii. Au contraire. C’est un peu la console à avoir absolument. Parce que malgré tout, c’est fun. Et quand on la ressortira du placard, on se poilera à faire du Rayman contre les Lapins crétins, du Wii Sports ou du Mario Kart.

Reste à savoir quelle console prendre entre PS3 et Xbox 360. Et là, le choix est plus cornélien.
Chaque console a ses avantages et ses inconvénients. Les deux sont toutefois très orientées gamers et, quand bien même Sony et Microsoft tentent de grappiller des parts du marché du jeu familial à la Wii, leurs jeux ne sont pas vraiment nombreux pour cette cible et pas toujours réussis. Loin de là.

Pour la 360, on citera son prix. 179€ en prix d’appel, 40€ de réduc en coupon… ça donne une console de salon encore moins cher que la DS ! Bon, il faudra rajouter… une seconde manette (45€), un disque dur (80€), voire un kit wifi (80€) pour jouer à plusieurs et en ligne… mais le prix d’appel est vraiment séduisant. On citera également, au rayon des avantages de la 360, sa ludothèque. Quand on a du Gears of War 2 et du Fable II en exclusivité, forcément, ça force le respect.
Contre la 360, on notera sa fiabilité. Quand bien même les nouveaux modèles semblent plus fiables, rares sont les joueurs qui n’ont pas dû envoyer leur console au SAV pour réparation… Mais bon. Ce n’est qu’un mauvais moment à passer… d’autant plus que le SAV de Microsoft est excellent et rapide (retour de la console sous 7 à 10 jours). Contre la 360, on citera son Xbox Live payant. 60€ les 12 mois, 30€ les 3 mois… C’est hors de prix. Quand bien même le Xbox Live est fiable et de qualité, c’est franchement limite.

Pour la PS3, on citera son silence. Comparé au veau 360 qui fait un bruit du tonnerre (c’en est franchement dérangeant sur certains films lorsque vous vous en servez pour lire un DVD), la PS3 fait office de bon élève. Elle fera, finalement, office de console, de lecteur DVD et vous permettra de lire… les Blu-Ray. Alors oui, les Blu-Ray sont chers : 20 à 30€ quand un DVD oscille entre 10 et 20€. Mais le confort de visionnage, la qualité de la HD est telle que c’en est un véritable bonheur. Se retaper les vieux James Bond en HD, voir le documentaire Planète Terre… quel pied. Bien entendu, sans téléviseur HD, point de salut. Si la PS3 n’a pas forcément de mega blockbuster comme la 360 (non, je ne citerai pas Metal Gear Solid IV que je n’ai pas aimé), elle a quand même quelques perles dans la ludothèque et, aujourd’hui, à part les exclusivités Microsoft, tous les jeux qui sortent sur l’un des plateformes sortent sur l’autre. Si la PS3 est plus chère à l’achat (comptez 399€ la console + 1 jeu), sans compter qu’il faut là aussi rajouter le prix d’une seconde manette de jeux (60€), il ne faut pas oublier que le Wifi est intégré à la console et que le jeu en ligne est… gratuit. Par contre, on lui reprochera éternellement la fin de la compatibilité avec les jeux PS2. Vous devrez donc garder votre vieille PS2 ou revendre le tout…

De la même sorte, choisir une console portable revient quasiment au même que choisir entre la Wii et une autre console. A la seule différence qu’en face, il n’y a que la PSP à opposer à la DS et que le choix est donc plus simple.

La DS jouit d’une ludothèque fournie. Et on y trouve de tout. Du cérébral pour les vieux, du sudoku, du Tetris, du Nintendogs ou du Léa Passion pour les gamins, du Pokémon, mais aussi du Zelda pour les plus gamers. Une console qui convient à tout âge, à toute envie, à tout plaisir. Mais uniquement faite pour jouer.
En face, la PSP dispose de moins de jeux, mais nettement plus orientés « gamer ». Quand bien même passer à côté d’un Patapon ou d’un LocoRoco est, quelque part, vraiment dommage. Autre chose, la PSP permet de lire de la musique ou… de la vidéo. Avec le programme qui va bien, on encode ses dvd ou on ré-encode son divX pour le coller sur la PSP… idéal pour les longs voyages. Personnellement, ma gamine a passé les 10 heures en bagnole de Paris-Côte d’Azur l’été dernier à regarder du Dora sur PSP… PSP qui m’a ensuite servi pendant les vacances à tapoter du jeu vidéo pour me détendre…

Voilà. Alors oui, il n’y a rien de neuf au royaume du shopping de Noël… Mais ce petit tour d’horizon permettra peut-être à certains d’y voir plus clair et de mieux choisir leurs cadeaux… En attendant que nous fassions également un conseil shopping pour les jeux vidéo. Et un sur les produits culturels. Et un sur les produits Hi-Tech. Et un pour les sex-toys... enfin pour le dernier, j’ai quand même un doute...

*Ouais, j’en ai fait un peu trop, là, je sais...

     
 

Catégories

HighTech

  commentaire(s)

 Rechercher

 @SandrineCamus