Samsung Omnia 2

J’ai beau me proclamer haut et fort geekette pure et dure, il y a un seul domaine où ma passion pâtie : les téléphones portables. A ce niveau là, je suis plus qu’en retard, car plutôt traditionnelle et bien équipée à côté. J’ai toujours eu des téléphones barres avec le strict minimum en fonctionnalité. Même pas de clapets ou de slide, et encore moins de tactile ! Alors je ne vous-même parle même pas de l’iPhone, même si, j’avoue, celui-ci me donne clairement envie. J’ai donc récemment remédié à ce « problème », et me voici maintenant dotée d’un tout nouveau portable dont je suis fière !

Mais devinez quoi, ce n’est pas un iPhone ! Et oui, il n’y a pas qu’Apple dans la vie ! Et heureusement ! Dans la course aux smartphones, de nombreuses marques essayent de rattraper ou de devancer (au choix) le célèbre iPhone : Nokia, HTC, Samsung… pour ne citer que celles-ci. Moi j’ai opté pour le Samsung i8000, aussi appelé Samsung Omnia 2.

Tout d’abord niveau design, puisque c’est cela qu’on remarque en premier, il claque ! Il a clairement la classe. Tout de noir laqué (attention aux rayures), ce Samsung arbore un écran gigantesque (bon ok j’en rajoute peut être un peu…). En effet la diagonale de l’écran atteint les 3,7 pouces (9,4 cm) alors que l’iPhone n’atteint « que » les 3,5 pouces. De par sa taille, mais aussi par ses couleurs éclatantes et ses profondeurs de noir, l’écran est très agréable et bluffant. Ca donne clairement envie de le découvrir en profondeur. Autour de ce bel écran, quelques boutons quand même, la touche décrocher et raccrocher juste en bas de la façade. Sur le côté gauche, vous pourrez retrouver les habituels boutons de volume et à droite le bouton verrouillage, retour et appareil photo. Et j’ai presque failli oublier la touche « cube » en dessous de l’écran. Celle-ci permet, d’une simple pression, d’accéder au menu principal. Une pression prolongée ouvre elle le menu « cube », où vous pourrez vous amuser à faire tourner un cube pour accéder à vos applications préférées : contacts chéris, musique, vidéo, web, jeux et photos. Très pratique ces raccourcis.

Le Samsung i8000 est le premier de la marque à accueillir fièrement le nouveau Windows Mobile 6.5. Son processeur de 800 MHz permet d’ailleurs de faire tourner la bête sans trop de difficulté, et malgré un démarrage difficile (très longuet…), une fois qu’il est lancé, l’aventure peut débuter. Qui dit Windows Mobile, dit évidemment interface et logiciels Windows. Mais Samsung a tout de même tenu à ajouter sa petite touche : l’interface TouchWiz 2.0, qui permet d’afficher ses Widgets favoris sur trois bureaux différents. Vous pourrez ainsi ajouter l’heure, le calendrier, mais aussi l’application Facebook, Youtube, Flickr et même PicasaWeb. Dans le menu Démarrer vous pourrez lancer Internet Explorer, Office Mobile (Word, Excel, Powerpoint et OneNote), Adobe Reader, Messenger et retrouver d’autres applications comme Notes, Tâches ou celles que vous aurez installé. Des outils de bases mais toujours très utiles et professionnels. Et avec les 2 Go de mémoire interne, vous pourrez stocker quelques dossiers importants et les modifier à souhait. Le téléphone est fourni d’office avec une carte microSD de 8 Go, mais si cela ne vous suffit pas, vous pourrez l’étendre jusqu’à 32 Go.

Avoir à disposition tous ces logiciels si nécessaires dans la vie de tous les jours, cela m’a complètement ravie. Mais le summum pour moi reste ses caractéristiques internes : Bluetooth 2.0, 3G+, radio FM, puce A-GPS, GPS et WiFi 802.11 b/g. Vous qui êtes peut être habitués depuis longtemps à avoir des téléphones aussi sophistiqués trouveront ça « normal », mais pour moi c’est fantastique ! Avoir la possibilité de se connecter n’importe où, à tous ses sites web préférés… j’adore !

Niveau appareil photo, Samsung a aussi bien fait les choses : l’i8000 dispose d’un capteur de 5 mégapixels et de nombreuses fonctions qui facilitent clairement la vie : détecteur de visages, reconnaissance des sourires et un bluffant mode panoramique. En plus de ça, Samsung surfe la vague slow-motion et nous permet de réaliser une vidéo entièrement dans ce style, en prenant 100 images par seconde. Carrément sympa ! Autre caractéristique qui fait plaisir : la possibilité de lire des Xvid et DivX, sans à avoir à les convertir par un logiciel tiers. Le téléphone supporte très bien ces supports et nous permet ainsi de profiter de l’écran. Et pour une lecture plus confortable, l’accéléromètre permet de basculer l’affichage en mode horizontal ou vertical à volonté. Option aussi valable lorsque l’on veut regarder des vidéos sur Youtube.

Quid des applications ? Je n’ai pas encore eu trop le temps de chercher des applications, mais nous sommes sur un Windows Phone, donc il y en a pas mal qui sont développées et disponibles. Vous pourrez les retrouver sur Internet ou via le Marketplace. Cependant attention à l’autonomie de votre téléphone. Celle-ci est déjà limitée dès le début, alors je n’imagine même pas avec des dizaines d’applications lancées. Heureusement le gestionnaire des tâches nous permet de fermer complètement les applications dont on ne se sert plus.

Alors bien sûr je ne vous cache pas que c’est assez difficile de se faire à l’écran tactile. Les débuts sont hésitants et éprouvants. En effet l’écran du Samsung est de type résistif, pas comme celui de l’iPhone qui est capacitif. Il faut donc appuyer et non effleurer l’écran pour que l’action soit prise en compte… une technique qui se prend à la longue. L’écriture de SMS est un peu laborieuse pour l’instant (je tape avec mes ongles) mais l’écriture T9 rattrape mes bourdes. Ouf ! Je vois mal comment peuvent faire les hommes avec de gros doigts et des ongles courts mais cela doit se faire ! Il faut juste avoir le coup de main, ou de doigt plutôt.

J’ai oublié de vous parler de ce qui était fourni avec le téléphone, honte à moi. Le téléphone dispose, pour le rechargement et le transfert de données, d’un port standard micro-USB et d’une prise jack 3.5mm pour la musique. Dans le carton, vous pourrez aussi trouver un petit stylet, une housse et des écouteurs intra-auriculaires, d’une bonne qualité par rapport à ceux fournis d’habitude. Par peur de l’abîmer, je me suis déjà commandée des coques de protection et des films plastiques pour l’écran, je veux en prendre soin ! Ce petit bijou m’a conquise et même si je débute avec Windows Phone, je vois déjà toutes ses capacités et les possibilités. Ma première expérience avec le tactile est pour l’instant mitigée mais la qualité impressionnante du téléphone m’encourage à continuer et à le découvrir plus.

     
 

Catégories

HighTech

  commentaire(s)

 Rechercher

 @SandrineCamus

 @NoemieLacarelle