25/04/2011

Razer Onza Tournament Edition

Pendant longtemps, Razer a été la marque privilégiée des joueurs PC. Mais depuis, beaucoup ont délaissé leur machine adorée pour leur Xbox ou autres PS3. Heureusement Razer n’est pas du genre sectaire : "soit, les joueurs vont sur consoles, alors nous aussi". Depuis plusieurs mois donc, la marque américaine propose un casque son pour Xbox 360 (le Razer Chimaera) et commercialisera, dans les prochains jours, une manette pour Xbox 360.

Cette dernière est disponible en deux versions, la Onza de base ou la Tournament édition. Et c’est justement cette version que j’ai pu tester durant plusieurs jours. Et, une fois de plus, je n’ai pas été déçue ! Quand Razer fait quelque chose, elle ne le fait pas à moitié et reste fidèle à sa qualité.

La Razer Onza surprend d’abord par sa prise en main. La manette officielle de la Xbox était déjà très bonne mais celle-ci est fantastique ! Elle reprend la même forme en y ajoutant plus d’angles au dos. Nos doigts sont ainsi bloqués à l’arrière : la prise en main est optimale et surtout très confortable. C’est assez génial. La surface, douce et agrippante, renforce cet agréable sentiment. On pourrait la tenir pendant des heures.

Les sticks sont eux aussi assez fantastiques. Une petite molette, logée juste dessous, permet de régler leur dureté et de les rendre ainsi plus ou moins sensibles et précis. Vous allez pouvoir ajuster très facilement la manette à votre style de jeu ; FPS, course, sport, aventure... plus rien ne vous résistera.

Les quatre boutons principaux m’ont eux surpris : équipés de la technologie "Hyperreponse", ils sont censés être plus rapides, plus sensibles. Mais ils sont surtout plus courts que d’habitude. Plus besoin de les enfoncer, ici un effleurement suffit. Cela surprend donc un peu au départ, mais on s’y habitue très vite. Ils sont en plus rétroéclairés, très sympa pour les parties nocturnes.

Le pad du bas dispose lui de quatre boutons bien distincts, qui sont eux beaucoup plus durs et imposants. Cela permet aussi d’être plus précis.
Les gâchettes derrière étonnent : vous retrouvez six boutons au lieu de quatre, et les gâchettes sont allongées et recourbées. Mais pas d’inquiétude sur la prise en main, cela ne change rien. Mon seul regret : ces boutons sont un peu bruyants (comme le vibreur, qui est lui très puissant mais aussi très bruyant).
A savoir également que les deux boutons disponibles en plus sont programmables : vous pourrez leur attribuer n’importe quel bouton (mais pas de combinaison, dommage).

Si vous êtes une habituée des manettes sans fil, le câble USB ne vous dérangera pas pour autant. Celui-ci mesure tout de même 4 mètres de long et s’avère très résistant (tressé).

Pari encore réussi pour Razer qui signe ici une très bonne manette pour Xbox 360 (mais vous pourrez aussi la brancher sur PC, sans adaptateur). Nous avons été agréablement surprises par sa prise en main, franchement confortable, et ses sticks réglables. Peut être un peu moins convaincues au départ par ses boutons, un peu bruyants et "cheaps". Mais après quelques heures de jeu, on apprend vite à les manier et donc à les aimer. Un sans faute...
_Une chose est sûre, une fois essayée, il vous sera très dur de revenir à une ancienne.

Razer Onza, 39,99 euros
Razer Onza Tournament Edition, 49,99 euros

     
 
En savoir plus : Razer Onza

  commentaire(s)

 Rechercher

 @SandrineCamus