Pouic-Pouic au théâtre des bouffes parisiens

Début juillet, alors qu’il faisait encore frais et pluvieux, je me suis laissée tenter par une pièce de théâtre : Pouic-Pouic. Vous reconnaissez peut être ce nom, puisque c’est aussi le nom d’un film avec Louis De Funès dans les années 60.

L’histoire est la même : pour son anniversaire, Jacqueline décide d’offrir à son mari une concession pétrolière. Mais Léonard, le mari, homme d’affaires avisé, remarque immédiatement l’arnaque et se met donc en tête de la revendre au premier pigeon venu. Et ce premier pigeon sera Antoine Brévin, un milliardaire courtisant sa fille Patricia.

Vous vous en doutez bien, l’histoire va se transformer un joli méli-mélo, enchainant les quiproquos, les malentendus et surtout les mensonges, plus gros les uns que les autres. L’histoire est absolument géniale et tordante de rire.

JPEG - 639.2 ko


Crédits photo : Karine Letellier

Mais cette pièce fabuleuse ne serait peut être pas la même si elle n’était pas servie par des acteurs hors du commun. Dans le rôle du père de famille, on retrouve l’admirable Lionnel Astier. Fidèle à lui-même et à ses répliques percutantes et incisives, on le retrouve dans un rôle qui lui sied à merveille. La mère de famille, un peu niaise mais attachante, est jouée admirablement par Valérie Mairesse. Et enfin, troisième rôle étonnante, le pigeon malgré lui, Antoine Brévin. Eric Berger, l’interprète, que l’on connait pour son rôle de Tanguy, se dédouble et nous lâche toute son énergie pour entrer dans son personnage. Et si parfois on trouve qu’il en fait trop, on ne peut s’empêcher de s’esclaffer !

La pièce n’est malheureusement plus à l’affiche, mais sachez tout de même que j’ai passé un agréable moment.

Théâtre Des Bouffes Parisiens
4 Rue Monsigny
Paris 2e

     
 

  commentaire(s)

 Rechercher

 @SandrineCamus

 @NoemieLacarelle