Peter Molyneux nous parle de son Fable II

Après tant d’attente, Fable II sort enfin. Je vous conseille d’ailleurs de lire l’excellent test de Cedric sur GamAlive. Et j’ai eu la chance, de rencontrer son créateur, Peter Molyneux, il y a quelques semaines à Londres et pour tout vous avouer, je suis tombée sous son charme très british ...

Qui êtes vous Mister Molyneux ?

Je me définirais comme un "Creative Director". Je ne suis pas un programmeur ou même un designer, je suis plus la personne qui essaye d’aider les personnes qui travaillent avec à aller dans la bonne direction. Oui, Creative Director est la meilleure définition ...

Pourquoi il sera indispensable de jouer à Fable II ?

Mais parce qu’il n’y a rien comme Fable II ! Vous n’avez jamais joué à un jeu comme celui-ci. Pour les joueurs qui sont passionnés par ce type de jeux, nous voulons leur donner une expérience qu’il n’ont jamais eu avant. Le terme de RPG va prendre toute son ampleur. Vous allez réellement jouer le rôle que vous souhaitez être bon ou mauvais mais au delà vous pourrez faire de ce jeu un jeu de hard core gamer ou plus simplement un jeu très casual. C’est à vous de décider. C’est une magnifique expérience.

Combien de personnes ont travaillé sur Fable II et surtout combien de femmes ?

Dans l’absolu, une centaine de personnes ont collaboré sur ce projet. Mais le projet a été dirigé par ... une femme. L’influence féminine est vraiment indispensable dans ce type de jeu. Vous savez certains jeux n’ont pas marché dans l’industrie car ils ont été faits et pensés pour et par des hommes ! Et dans Fable II, cela a permis que l’on aille plus loin. Autour de la quête principale, votre héros peut fonder une famille, avoir des enfants, acheter des maisons.

En plus, contrairement à Fable I, vous pouvez maintenant être une femme dans le jeu ...

Absolument ! Et ici, ce n’est pas une femme, formatée et hollywoodienne, c’est Votre femme, qui évolue, qui change selon les décisions que vous allez prendre.

Est-ce que c’est un jeu qui va plaire vraiment à tous les types de joueurs ?

Oui, cela a été une priorité pour nous. Et puis entre-nous pourquoi aurions nous dépensé tant d’argent, tant de temps, tant de passions pour faire un jeu pour seulement 2 millions de personnes ? Je veux que cela plaise à tous. Ma femme est mon meilleur test ... Je lui fais jouer au jeu, et si elle peut jouer tout le monde le pourra ! (Rires)

J’ai lu que votre fils de 5 ans jouait aussi à Fable II. Alors c’est un jeu familial ?

J’aime jouer avec lui car il est curieux et inventif. Mais j’ai trouvé un intérêt particulier avec ce jeu pour lui. Comme il y a tout le temps des choix à faire, cela me permet de lui expliquer ce qui est bien ou pas, et pourquoi ce choix est bon ou mauvais, c’est assez pédagogique en fait ... mais c’est un cas de figure un peu spécial et c’est évident qu’un jeune enfant ne doit pas faire ce genre d’expérience sans être accompagné par un adulte.

Quand vous-même vous jouez à Fable II, êtes-vous diabolique ou pure ?

Je dirais que je suis un peu diabolique et corrompu ...Quand j’étais enfant, je jouais beaucoup à être un super-héros, pourtant ils avaient toujours un petit coté maléfique. De bon gars avec un petit coté noir. Dans Fable, c’est la même chose ...

Dans Fable I, je n’arrivais pas à être du coté "mauvais" ...

Cela prouve combien vous êtes une bonne personne (Rires)

Non, parce qu’en fait je ne crois pas être si pure dans la vie réelle ...

C’est très intéressant ... savez vous qu’à peu près 65% des français ont du mal dans le jeu à faire des choses mauvaises, et les statistiques sont différentes pour les anglais ou les allemands ... Vous êtes vraiment des gens bien ! (Rires)

Mais dans Fable II, il y aura aussi, la vanité qui entrera en jeu pour vos choix. Allez vous accepter de vous couvrir de cicatrices et d’avoir un look de plus en plus effrayant ? Pas sûr, que les femmes aiment cela, elles resteront peut-être plus gentilles que les hommes ! La vanité est un concept fascinant je trouve !

Quand vous ne travaillez pas jouez-vous juste pour le plaisir ?

Oui, j’aime les jeux vidéo (Rires). Je ne quitte pas ma Nintendo DS et je suis toujours sur Zelda que je trouve vraiment fabuleux. Je joue à de nombreux jeux vidéo mais ce que j’aime aussi particulièrement, ce sont les jeux de plateaux. Mes temps libres s’organisent aussi énormément autour de ma famille, des soirées entres amis, j’adore cuisiner aussi ... tout ça est très banal (Rires).

Êtes vous déjà sur votre prochain projet ?

Oui et je ne vous en dirais rien du tout ! (Rires) Tout ce que je sais, c’est que cela va être une surprise et et que vous allez être étonnés comme jamais vous ne l’avez été auparavant.

     
 

  commentaire(s)

 Rechercher

 @SandrineCamus