Olympus Pen : a legend is back !

Petit rappel historique, en 1959, Olympus a pris le pari qu’un appareil photo pouvait être performant, simple et design. Ils ont confié le projet à
l’un des designers les plus renommés de l’époque, Yoshihisa Maitani et de cette collaboration naquit l’Olympus Pen, appareil au succès planétaire.

Aujourd’hui, Olympus refait le pari en nous proposant la nouvelle version de son mythique Pen en alliant charme rétro et technologies de pointe. Plus vraiment un compact, pas tout à fait un Reflex, cet appareil rentre dans la catégorie hybride comme les G1 et GH1 de Panasonic, mouvance assez intéressante qui donne un nouveau souffle à la photographie numérique. Et c’est à Berlin, lors du lancement européen, que j’ai eu la chance de pouvoir les tester pendant une journée. Résultat des courses...

Son look Comment ne pas craquer ? Il est beau ! Ce design années 60 lui donne un coté fashion tout à fait contemporain qu’il soit en silver ou blanc (coup de cœur perso pour le blanc). Il est petit et léger, totalement idéal pour les sacs des filles (mais les hommes en seront ravis aussi).

Pour qui ? Pour toutes celles et ceux qui ne s’amusent plus avec leur compact et qui veulent aller plus loin sans se casser la tête. En effet, ce type d’appareil étant le chainon manquant entre le compact et le reflex, vous pouvez l’utiliser, selon les occasions, grâce au programme IA comme un compact mais avec la performance d’un capteur et la possibilité d’interchanger les objectifs comme avec un reflex. Et bien sur vous lancer dans la grande aventure de l’ouverture et de la vitesse, à votre rythme, quand vous le désirez avec les autres programmes que vous maitriserez assez vite avec un peu de pratique.

Les amateurs éclairés y trouveront également leur compte. Ils n’abandonneront peut-être pas tout de suite leur reflex mais trouveront à terme qu’un appareil de faible encombrement peut s’avérer bien pratique.

Le petit truc en plus Et bien étonnamment ses filtres artistiques. Je ne suis d’habitude pas adepte du tout de ces gadgets proposés et je préfère travailler mes photos sous photoshop pour leur donner de jolis effets. Mais là, je me suis réellement amusée avec ceux proposé en particulier le Pop Art qui booste vos couleurs et qui va bien avec le coté sixties de l’appareil et le Sténotype qui marié avec le format 6:6 (Carré) donne un look vieillot irrésistible.

Ses moins Même si j’avoue avoir été totalement sous le charme tant par le design de l’appareil que par la qualité des photos, soyons tout à fait complet, comme chacun de nous il a ses défauts. Du point de vue, technique, j’avoue que l’absence de viseur m’a un peu gêné. En effet, quand on a l’habitude des appareils reflex on a justement le reflex de porter à son œil l’appareil pour cadrer sa photo. Là tout se fait depuis l’écran et en plein soleil cela n’est pas toujours idéal même si soyons très honnête, l’écran est d’excellente qualité et bien meilleur que la majorité des compacts. Ce défaut n’en sera pas un si vous venez du compact car vous avez l’habitude de viser ainsi.

Ensuite, l’absence de flash intégré. C’est un accessoire à acheter en plus et bien sur cela implique un cout supplémentaire. Et puisque nous parlons argent, pour moi c’est son prix qui me freine. Le Pen E-P1 sortira en divers kits :
- Pen E-P1 + 14-42mm : 749 euros
- Pen E-P1 + Pancake 17mm : 849 euros
- Pen E-P1 + 14-42mm + Pancake 17mm : 949 euros
La barre est un chouilla trop haute.

Mais bon, globalement, vous l’aurez compris, je suis sous le charme de ce craquant Pen et j’ai du le rendre avec beaucoup de réticences, nous formions un si joli couple... Mais quelques exemples seront plus parlants que de beaux discours, alors regardez plutôt :

     
 

Catégories

HighTech

  commentaire(s)

 Rechercher

 @SandrineCamus