Mon dernier Tea Time chez Ladurée

Bon je vais enfoncer des portes ouvertes et je ne peux pas dire que mes copines de la blogobouffe ne m’ont pas prévenu de nombreuses fois mais je suis irritée et je tenais à le dire : c’est du foutage de gueule Ladurée !

Bon avant tout je vous explique le contexte, ma fille pourrait manger des macarons sur la tête d’un pouilleux (j’ai toujours aimé cette expression) et nous avons une petite tradition toutes les deux. Le jour ou la veille de mon anniversaire, pendant les fêtes de Noël, nous avons NOTRE journée, au programme shopping, Tea Time et comédie musicale. Et la première fois que nous avons inauguré ce moment magique, je l’avais emmené chez Ladurée, et pas le mieux, celui du Printemps. C’était pratique parce que proche du Théatre Mogador. Bref, depuis, elle me demande depuis à y retourner...emprisonnée dans un souvenir... et moi je souris et je dis oui, elle a 8 ans ! Et j’ai tort et c’est la dernière fois !

En effet, déjà, le lieu est petit et parce qu’il faut rentabiliser, les tables sont quasi les unes sur les autres. Bien sur, c’est plein, de touristes (pigeons)(comme moi), et il faut attendre avant d’avoir une place. Une fois, installées à la va-vite, et bien ne vous attendez pas à la moindre notion de service... en tous les cas pas celui que vous attendez d’une maison qui pratique les prix que Ladurée pratique. On vous balance (oui balance) la carte, on vous laisse choisir dans une longue liste... et on vous dit au moment de la commande, attention on a que ce qui est dans la vitrine... soit peu de choix... cela aurait été bien de le dire dès le départ.

Et quand cela arrive, on pose votre commande sans douceur et gentillesse, on vous la pose brusquement au risque que la religieuse rose attendue se couche mollement sur le coté... Je ne parlerai pas de la qualité des pâtisseries qui sont bonnes mais qui sont loin d’être transcendantes...

Ensuite, comme décor sonore de votre dégustation et bien vous profitez de la discussion des serveurs, enfin des petites piques qu’ils s’envoient. Vous êtes témoins malgré vous, de leur attitude désagréable envers des gens qui ne comprennent pas notre langue. Faut dire qu’ils cherchent la bagarre aussi, ils demandent des précisions... Quand on va chez Ladurée, on commande, on mange, on paye, on n’explique pas ! Et on mange vite... et oui il y a la queue ! Donc on vous apporte rapidement la note... Et je peux vous dire que payer quasiment 40€ (2 pâtisseries, 1 thé et une orange pressée) pour ça... et bien cela fait mal !

Moi je suis la première pour un joli moment gourmand d’accepter de payer un prix plus élevé que si j’allais à la boulangerie du coin. J’adore ça même, mais... il faut que ce soit vraiment un joli moment, tant pour le palais, que pour les yeux et la tête... Alors je n’accepte pas que l’on me serve moins bien que dans une brasserie pendant le coup de feu, que l’on ne soit pas un minimum attentif à mon confort et à mon bien-être... pas à ce prix là !

Alors, pour nos prochains moments complices, on ira se chercher un autre lieu, il est temps que j’éduque la petite aux vrais endroits qui ne restent pas sur une réputation maintenant usurpée qui ne sert qu’à attirer des pauvres japonaises.

     
 

Catégories

Food

  commentaire(s)

 Rechercher

 @SandrineCamus

 @NoemieLacarelle