1er/06/2014

Mes lectures du moment

J’ai beau avoir une liseuse numérique, j’ai toujours plaisir à m’acheter un livre papier de temps en temps. Ces derniers mois, j’ai donc profité de mes voyages en transports en commun pour bouquiner quelques "nouveautés" ou presque.

Sophie Kinsella Ive got your number Poppy Wyatt

Sophie Kinsella - Poppy Wyatt est un sacré numéro (I’ve Got Your Number en anglais)
Je suis une grande fan de cette auteur. Tous ces précédents livre, sans exception, m’ont extrêmement plu. Sophie Kinsella, c’est mon petit plaisir chick-lit que j’adore lire en anglais. C’est simple, facile à comprendre et très divertissant.

Le pitch : Poppy Wyatt va bientôt se marier avec Magnus. Et juste au pire moment, celle-ci égare sa bague de fiançailles, un bijou qui était dans la famille de son fiancé depuis plusieurs générations. Perdue et affolée, Poppy remarque un téléphone portable oublié dans une corbeille. Elle le récupère donc.
Vont s’en suivre bien sûr une multitude d’histoires rocambolesques qui vont changer sa vie.

J’ai vraiment beaucoup ce livre. Et même si l’on se doute (et on espère), arrivé au milieu du bouquin, de la "happy ending", on parcoure avec grand plaisir les quelques 470 pages. Comme toujours avec Sophie Kinsella, c’est très marrant, parfois improbable mais tellement beau et romantique. Un bon moyen de se divertir et de passer un bon moment !

Karine Lambert L'immeuble des femmes qui ont renonce aux hommes

Karine Lambert - L’immeuble des femmes qui ont renoncé aux hommes

L’histoire : Cinq femmes d’âges et d’univers différents se retrouvent unies par un point commun fort : elles ne veulent plus entendre parler d’amour et ont inventé une autre manière de vivre… Jusqu’au jour où une nouvelle locataire vient bouleverser leur quotidien. Juliette est séduite par leur complicité, leur courage et leurs grains de folie. Mais elle, elle n’a pas du tout renoncé ! Et elle le clame haut et fort. Va-t-elle faire vaciller les belles certitudes de ses voisines ?

Un petit coup de cœur pour ce livre entièrement féminin. On se plonge avec plaisir et tendresse dans l’intimé de ces femmes fortes et indépendantes et on se passionne pour leurs histoires. Leurs peines de cœur les ont conduit à une grande amitié, sincère et attachante. Ce livre, plein d’humanité et d’amour, se lit très vite, le sourire aux lèvres.

Gilles Legardinier Demain j'arrete

Gilles Legardinier - Demain j’arrête
Celui-là, comme beaucoup je pense, il m’a d’abord interpelé par sa couverture rouge et son chat.

L’histoire, c’est en fait celle d’une jeune fille un peu barrée, prête à tout pour vivre une idylle avec son nouveau voisin, dont elle est tombée amoureuse, rien qu’en voyant son nom de famille.

Là aussi, l’histoire est complètement folle mais finalement très prenante. On entre assez rapidement et facilement dans l’histoire, car on s’identifie immédiatement à Julie. Un peu paumée, on se prend d’amitié pour l’héroïne qui devient très vite l’une de nos copines, celle à qui il arrive toujours des choses rocambolesques.
Et si l’histoire nous transporte tout le long du bouquin, la fin arrive assez abruptement, sans crier gare et le dénouement s’offre à nous en quelques pages seulement. Dommage.
Ne vous attendez pas à de la grande littérature, tout y est extrêmement simple et frivole. Mais c’est parfaitement le type de bouquin que l’on aime sortir à la plage, alors pourquoi se priver !

Abonnée à Elle à table, je reçois donc tous les deux mois un nouveau numéro. Mais très clairement je ne pense pas renouveler l’aventure. Le magazine ne me plait plus autant qu’avant. Je dirais même plus du tout. Il ne me correspond plus, je n’y trouve plus de choses qui me plaisent, qui me tentent, ou des recettes qui me font tilt. Et même graphiquement, le plaisir n’y est plus.

Fou de patisserie magazine

En revanche, depuis sa création, je suis devenue une adepte du nouveau Fou de Pâtisserie. Dedans, tout me plait, sans aucune exception. De magnifiques photos, une mise en page très jolie, des recettes originales et de grands chefs, des basiques à la portée de tous. C’est un sans faute, c’est simple je l’adore !

Arts et gastronomie magazine

Un autre magazine qui me fait aussi cet effet "waouh" : Arts & Gastronomie. Sa périodicité est la même que Fou de Pâtisserie (tous les deux mois), mais je craque moins souvent pour celui-ci, malgré sa qualité. La raison ? Son prix. 7,50 €.
Malgré ce menu détail, Arts & Gastronomie est d’une rare qualité. Le graphisme est exceptionnel et extrêmement travaillé et les photos sont toutes très jolies. Mais ce que je préfère dedans, ce sont les infographies et autres petites informations qui m’instruisent et me régalent.

     
 

Catégories

Bidules

  commentaire(s)

 Rechercher

 @SandrineCamus