Ma soirée avec Moundir

Je vous préviens ce post ni n’est high-tech, ni jeu vidéo... juste une tranche de vie. Oui, mon métier me réserve de drôles de surprises parfois. La dernière en date une invitation de la part de TMC pour la soirée de lancement de l’émission "Moundir, l’aventurier de l’amour".

Mais si ne faites pas les étonnées, Moundir ! Le Moundir de Koh Lanta ! La grande gueule qui hurle seul dans la jungle "Mais pourquoiiiiiiiiii ?" quand il est éliminé. Ca y est vous le remettez ?

Donc le bellâtre serait le héros d’une nouvelle télé-réalité ? La curiosité me pousse à accepter l’invitation. Bon comme je ne suis pas suicidaire, j’embarque avec moi Manu et Laurent.

Nous débarquons donc tous les trois dans un loft du XVIème arrondissement accueillis par des charmantes hôtesses qui se gèlent les miches dans leur tenue légère. Il y a bizarrement peu d’invités.

Moundir est là paradant de groupe en groupe. Laurence Boccolini aussi, plus discrète, elle s’ennuie plus, sans aucun doute. Comme nous d’ailleurs. Au début de la soirée, rien ne se passe à part que l’on essaye de nous étouffer avec des sandwichs au pain de mie pas très frais. Mais les hôtesses (adorables et certainement les personnes les plus agréables de la soirée) nous préviennent "si vous voulez manger autre chose, faut finir les dizaines d’assiettes de canapés"... Pas facile quand la plupart des nanas présentes doivent se se nourrir d’un petit pois par semaine. Même les cocktails bleus à base de champagne sont infects... On ne peut pas noyer notre ennui dans l’alcool.

Et puis enfin, les producteurs nous présentent cette fameuse émission où Moundir sera une sorte de Bachelor de bas étage qui devra trouver l’amour dans les bras de 14 pintades. Ah mais l’élue devra correspondre à ses valeurs, car il a des valeurs le bougre... Donc il faudra qu’il choisisse entre 14 caricatures : la fragile, l’indépendante, la working girl, la chipie, la féline, la maman, la fatale... (dixit le dossier de presse)

Le prétendant nous fait un petit speech, heureusement que Laurence Boccolini est là pour mettre de l’humour dans le discours, car le jeune homme qui se croit drôle est assez affligeant dans le fond.

Puis vient le grand moment de la diffusion du premier épisode. Je vous fais en grace mais pour vous donner un aperçu de la répartie de Moundir, un petit exemple. Une jeune femme s’avance vers lui lors de la présentation des "belles" à la bête et lui ne trouve rien de mieux que lui dire "Mais tu transpires...". Bon ok, il ne lui a pas dit "tu sues et tu sens des aisselles" mais bon comme première approche...

Voilà, drôle de soirée heureusement qu’il nous ont servi un buffet de homard... cela rattrape un peu...

Alors si je ne vous ai pas refroidi pour regarder ce fleuron télévisuel, c’est à partir du 10 février sur TMC...

     
 

Catégories

Bidules

Tags

Liveévènement

  commentaire(s)

 Rechercher

 @SandrineCamus