Londres en 5 jours

Qu’est-ce que j’aime mai et ses ponts à rallonge. Cette année nous était plutôt favorable puisque les petits malins, dont je faisais partie, pouvaient bénéficier d’un week-end de 5 jours en ne posant qu’un seul jour de congé, le pied !
J’ai donc profité de cette belle opportunité pour partir à la découverte de Londres. Une première pour moi !

Pour ne rien manquer, je m’étais bien organisée, repéré les boutiques et pâtisseries, dégoté quelques bars et restaurants et surtout marqué les monuments immanquables ! Le tout divisé par quartier et par journée.
Pour économiser un peu, et garder les quelques euros qui nous restaient sur le compte en banque (le reste ayant été ponctionné par la réservation du train et de l’hôtel), nous avons décidé que le séjour se déroulerait entièrement... à pied ! Je ne m’étais juste pas rendu compte de l’ampleur de la chose. Et nous avons calculé, après coup, qu’en à peine trois jours et demi, nous avons crapahuté 70km dans la capitale anglaise ! Autant vous dire que nous ne faisions pas long feu le soir.

Déjà amoureuse du style architectural anglais, j’ai franchement été comblée en me promenant dans les différents rues et ruelles. C’est beau, grand et surtout typique. Rien à voir avec Paris, où les styles se mélangent. J’ai également adoré cette abondance de verdure ; beaucoup de parcs, plus ou moins grands, viennent fleurir la ville et les quartiers sont particulièrement verts et colorés. On s’y sent très vite bien, c’est finalement très accueillant pour une si grande ville.

Londres, c’est aussi le temple du shopping, la terre promise pour toutes nos penderies. On retrouve beaucoup de boutiques, à s’en perdre et devenir folle. Il y en a pour tous les goûts et tous les budgets. Mais les magasins à Londres c’est surtout une autre classe qu’en France, même Paris. C’est grand, mis en scène et toujours original. J’ai été émerveillée par des enseignes comme Fortnum & Mason, Harrod’s, Liberty, Harvey Nichols, où le luxe et la tradition règne, mais aussi par Marks & Spencer, Primark... Un seul mot me vient : grandiose !

En cinq jours, nous avons la chance de faire pas mal de chemin et surtout de découvrir les principaux quartiers de la ville. Mais malgré tout, Londres laisse un goût d’inachevé, il reste tant à découvrir dans cette ville que l’on pourrait y rester un mois entier sans pour autant avoir fait le tour.

La prochaine fois, ce sera, j’espère, entre copines, pour profiter à fond des magasins et dilapider tout mon compte !

Allez, je vous emmène ?

Jour 1
Commençons par le nord de la ville. Mais d’abord, un petit détour par le Breakfast Club d’Angel, pour y prendre notre déjeuner. Cheeseburger pour lui, breakfast américain pour moi. Et ensuite, direction Camden Town, son marché et ses rues marchandes. On longe le canal pour finalement se retrouver tout en haut de Regent’s Park. Un petit tour dans les jardins de la reine et notre dernière étape sera Little Venice.

Jour 2
C’est parti pour la grande ville et les magasins. Passage obligé dans les ruelles vives de Neal’s Yard puis découverte de Covent Garden et son célèbre marché couvert. Arrêt forcé au M&M’s store de Leicester Square, et avant de prendre la direction de Piccadilly Circus, Chinatown. Ensuite, la très distinguée Burlington Arcade, Fortnum & Mason, et descente jusqu’à Buckingham Palace, juste à temps pour apercevoir la fin de la relève de la garde (et sous la pluie, la seule du week-end d’ailleurs). Viendront ensuite la prestigieuse abbaye de Westminster, Big Ben, un tour le long de la tamise et on remonte sur Regent street et Carnaby street, pour les boutiques évidement ! Petit arrêt entre temps chez Hummingbird bakery pour y déguster de délicieux whoopies pies au chocolat et bien sûr un cupcake red velvet !
Pour finir la journée en beauté, mon plaisir du week-end : la comédie musicale We will rock you, dédiée et basée sur les chansons de Queen. Grande fan du groupe, j’ai adoré pouvoir chanter à tue-tête mes chansons préférées, même si cela m’a souvent dérouté de ne pas retrouver la voie monumentale de Freddie Mercury.

Jour 3
Notting Hill ! Et pour s’y rendre, nous avons traversé tout Londres, ses quartiers chics et ses rues remplies de belles voitures. Un petit tour au musée de la science, un arrêt devant le majestueux Royal Albert Hall et nous traversons Hyde Park, dans le seul but d’y rencontrer ses habitants les moins farouches : les écureuils ! Un conseil, prenez avec vous une petite poignée de noix ou de cacahuètes, les petits rongeurs vont aimeront encore plus. Déambulation ensuite dans Notting Hill, ses maisons colorées et son marché Portobello.
Bar à tapas dans soho le soir (Tapas Brindisa), bon, mais attention à la note, qui peut être salée.

Jour 4
Au sud toute, pour y retrouver l’architecture anglaise. Petit tour rapide au Tate Modern (tous les musées sont gratuits, on ne culpabilise donc pas d’y rester qu’une heure à peine) puis direction Borough Market, véritable marché couvert dédié à tout ce qui ce mange ! Le Tower Bridge évidement, puis nous sommes remontés vers Soho, pour y engloutir un fabuleux burger, signé Gourmet Burger Kitchen.

Jour 5
Dimanche matin, puisque nous étions crevé et prêt à reprendre notre train de retour, nous avons passé notre matinée à arpenter les couloirs et les salles du British Museum. Toutes les cultures et les époques y sont représentées, c’est très enrichissant !

     
 

Catégories

Évasion

Tags

Bonne adresseVoyageVoir

  commentaire(s)

 Rechercher

 @SandrineCamus

 @NoemieLacarelle