Le Prince de Galles, un endroit à part

Il y a certaines invitations qui à la fois vous font sauter de joie et qui vous posent un petit problème question parti pris. Ce fut le cas, la semaine dernière quand j’ai reçu mon sésame pour passer une nuit au Prince de Galles avant sa réouverture au public.

Oui, je l’avoue avant même d’entrer dans les lieux j’avais plutôt une idée positive du lieu... normal quand votre fils ainé appartient à la loge de la Conciergerie de l’établissement et qu’il est heureux et épanoui là-bas... Pas facile de faire abstraction de l’affect...

Et puis... je suis entrée dans ce magnifique hall Art Déco et ce fut le coup de foudre... et là j’ai oublié le lien qui m’unit à ce lieu pour réellement tomber en amour.

A l’heure où Gatsby le Magnifique brille sur les écrans, vous retrouvez au Prince de Galles cette ambiance des Années Folles. Pendant plus de deux ans, deux illustres noms de la décoration ont mis leur talent au service de la métamorphose du Prince de Galles. Grâce à Pierre-Yves Rochon, le lobby et tous les espaces d’hébergements, imaginés comme des appartements privés, ont retrouvé tout leur charme des années 1930...décors en ébène de macassar, sols de marbre Saint Laurent, mosaïques, papiers peints manufacturés… Dans un autre style, au rez-de-chaussée, le designer Bruno Borrione a habillé les espaces dédiés à la restauration autour du patio et de sa superbe mosaïque.

Bien sur, le restaurant la Scène, ne peut que vous interpeller avec sa magnifique cuisine ouverte et je n’ai qu’une hâte pouvoir aller déguster la cuisine gastronomique de Stéphanie Le Quellec.

J’ai particulièrement apprécié le bar Les Heures où vous pouvez déguster de délicieux cocktails mais aussi vous restaurer. J’ai eu la chance de pouvoir gouter certains plats (délicieux) mais je dois vous avouer mon énorme coup de foudre pour les patisseries de Yann Couvreur. Cela faisait longtemps qu’une crème brulée et un cheese cake ne m’avait donné autant d’émotions. Je connais l’adresse de notre prochain Tea Time avec Manu et notre team d’amatrices de gouters... Il parait que l’éclair et le millefeuilles sont juste à tomber (Je le sais de source sure, n’est-ce pas Olivier...).

Si jamais vous pensez que l’hotellerie de luxe n’est pas pour vous... J’aimerai au moins vraiment vous inciter à pousser la porte du bar sans aucun problème. C’est un lieu qui vous déconnecte complètement de votre vie stressante. Et avec les beaux jours, je ne peux que vous conseiller de vous détendre et boire un cocktail dans le plus joli patio de Paris.

Je remercie réellement les équipes du Prince de Galles pour leur accueil, leurs conseils et leur gentillesse. Et leur souhaite le meilleur pour l’ouverture au public ce jour.

     
 
En savoir plus : Prince de Galles

  commentaire(s)

 Rechercher

 @SandrineCamus