La cancoillotte, vous connaissez ?

Je l’avoue, avant de rencontrer l’homme de ma vie, la cancoillotte, je ne connaissais pas vraiment. Maintenant c’est devenu un de mes petits plaisirs culinaires.

Donc, c’est un fromage, semi-liquide, originaire de Franche-Comté, à base de lait de vache, qui en plus d’être très bon, très doux, est d’une pauvreté extrême en matière grasse (environ 5%). Il a tout bon !

Alors déjà, on fait un effort, on évite, les cancoillottes industrielles, toutes faites en grande surface. C’est... moins bon. On se creuse la tête, et on se trouve des dealers. Les miens, ce sont mes adorables beaux-parents qui vivent dans le berceau de ce délice en Haute-Saône. A chaque fois que Nicole (vous savez la reine du Gâteau de Savoie) vient dans la Capitale pour kidnapper sa petite-fille, elle sait qu’elle peut m’amadouer avec quelques pots de cancoillottes à faire soi-même.

Oui à faire soi-même ! Bon on ne s’affole pas, c’est simplissime ! Cela se présente comme un paton, que l’on fait tout simplement fondre avec quelques cuillères d’eau. Après, on ajoute (après avoir gouté) du sel (moi, je trouve cela assez salé), du beurre (pas vraiment obligatoire) et hop c’est prêt !

JPEG - 176.2 ko

Alors cela se mange comment ? Nous c’est souvent chaud avec des pommes de terre sautées et une grosse salde verte. Mais c’est super bon tiède ou froid sur du bon pain frais.

Bref, offrez-vous des beaux-parents francs-comptois, c’est délicieux !

     
 

Catégories

Food

Tags

SaléProduit

  commentaire(s)

 Rechercher

 @SandrineCamus