L’Ile Rousse, destination bonheur

Il y a des voyages découverte qui tombent divinement bien... vendredi je quittais la grisaille parisienne pour le soeil Corse... Destination l’Ile Rousse.

Nos hôtes nous avaient préparé un magnifique programme... Mais voyez plutôt...

Nous avons commencé par la découverte du plus beau parc que j’ai vu de mon existence... Le parc de Saleccia... et encore l’adorable reine des lieux s’excusait presque parce qu’à cause des intempéries la floraison avait pris du retard. Une merveille...

Ensuite, ce fut au tour de Christophe Talon de nous émerveiller... le bougre sait divinement parler du vin et aux femmes... son arme ? Un Muscat Petits Grains qui laisse de lui un souvenir impérissable... mais si vous nêtes pas amatrices de vin sucré (vous avez tort c’est un nectar), l’homme a d’autres trésors...

Le lendemain matin, fut plus aventureux... Sous les ordres de Cigale... femme au caractère bien trempé... nous avons enfourché des quads pour une promenade mouvementée et escarpée... Moi j’avais une place de choix comme passagère de la chef de troupe (oui je n’ai pas risqué de conduire ces engins). J’ai adoré ! A la fin du parcours, quelle récompense de découvrir du haut de la montagne un paysage juste fabuleux, qui vous donne une vraie claque visuelle...La plage de Lozari...

L’après midi fut plus calme avec une initiation émouvante aux chants polyphoniques avec le groupe Meridianu. Je dois avouer que j’avais une vision très différente de ces chants et j’ai fait une merveilleuse découverte. Un conseil, ne restez pas sur ce que vous entendez parfois à la radio. Ces chants sont beaucoup plus riches et donnent une vraie chair de poule tant l’émotion est forte. En plus cela se tenait dans l’église de Saint François de Monticello, un petit bijou !

Puis nous avons continué, en écoutant Olivier de Bianconi Scuperta qui nous apprit lors d’une magnifique promenade dans les petits villages environnants que Napoléon n’était pas forcement l’homme Corse le plus important mais plutôt Pasquale Paoli qui avait inventé la démocratie bien avant tout le monde... pourtant vous le connaissiez vous ?

Mais en Corse, tout finit par une bonne bouteillle (non je ne vous parle pas à nouveau de ce Muscat de la mort... Christophe tu es le diable) et surtout autour d’un bon repas... Nous avons eu la chance de passer à la table familiale de l’Auberge de Tesa . C’est un peu comme si vous vous retrouviez le dimanche chez votre mamie à vous faire disputer parce que vous n’avez pas fini votre quatrième plat... ce qui est dommage parce que tellement bon... Beignets de courgette, agneau élevé par la famille, et surtout la Torta à la farine de Chataigne...

Le soir, ce fut Antoine qui a surpris mes papilles... si vous passez à l’Ile Rousse, allez au U Libecciu, c’est un ordre ! Cet établissement mériterai une étoile, car chaque plat a le mérite de vous surprendre... je ne me remets pas de sa tarte au citron déstructurée...

C’est sur la plage du Marinella que nous avons fini notre séjour... et déguster de délicieuses gambas devant une mer d’un bleu éclatant... vous voudriez quoi de plus ?

Bref, ce séjour m’a donné plus d’émotions que je ne l’avais prévu... je pensais juste recharger les batteries... et ce fut au delà... d’abord l’Ile Rousse est une merveilleuse petite ville... mais surtout je suis tombée en amour pour les Corses... tout ceux que nous avons croisé ont été d’une gentillesse et d’un accueil rare aujourd’hui... comme quoi ne vous fiez pas aux vilains clichés et allez les rencontrer...

Les deux dernières photos ont été prises depuis ma chambre à l’Hotel l’Escale... je vous confirme que l’adresse est bonne...

Bientôt, je vous parlerai de mode (oui tout arrive), j’ai eu un vrai coup de coeur pour Bénoa, deux soeurs qui créent de bien jolis modèles.

Un grand merci à Jean Michel et ses trois drôles de dames de l’Office de Tourisme de l’Ile Rousse qui nous ont chouchouté. En plus, ils sont comme moi accro à twitter, sollicitez-les ( @otilerousse ) et vous allez voir que Davia dégaine plus vite que son ombre. Un joli merci également à Micah et Brice pour leur parfaite organisation.

     
 

  commentaire(s)

 Rechercher

 @SandrineCamus

 @NoemieLacarelle