Jouer c’est mal ! Et Facebook encore plus !

Et bim, prenez ça dans vos têtes, vos passions ou occupations préférées sont nocives pour la santé, peut être même mortelles ! On vous explique pourquoi on diabolise une fois de plus les nouvelles technologies :

- Vie - relations sociales + réseaux sociaux = cancer

Cette petite équation pourrait tout à fait résumer une récente étude d’un psychologue publiée dans la revue The Biologist. D’après Dr Aric Sigman, favoriser les réseaux virtuels, au détriment des rencontres de la vie réelle, dérèglerait notre système immunitaire et augmenterait ainsi les risques de cancer, d’attaques et de maladies cardiaques. « Ces sites sont censés améliorer la vie sociale, mais ce que l’on y trouve est différent. Ce ne sont pas des outils qui rapprochent, ce sont des outils qui dérèglent ».

Pour mieux se porter, il faudrait donc établir de véritable contact humain : lors d’un face à face, notre corps produit une molécule appelée Ocytocine (ou "hormone de l’amour") qui développe l’empathie et le sentiment de confiance.

Heureusement pour nous, on apprend que les dires de ce cher médecin ne tiennent pas de vérité, car ils n’auraient pas été prouvé, que ce soit par des expériences ou des recherches scientifiques. Nous sommes donc sauvés !

- Une nouvelle maladie : la Palmare PlayStation Hidradenitis

Autre petite histoire, qui relève plus de l’anecdote. LeMonde.fr révèle ce matin la découverte d’une nouvelle pathologie, bientôt désignée comme le mal du siècle ? Les parents d’une jeune fille de 12 ans, s’inquiétant des irruptions cutanées sur ses mains, ont fait appel à des spécialistes des Hôpitaux universitaires de Genève pour découvrir de quel mal elle souffrait. Après une batterie d’examens, le professeur Vincent Piguet et son équipe ont finalement abouti à une conclusion : ces "gros nodules rouges très spectaculaires" étaient en fait du à l’excès de jeu vidéo. La jeune suissesse cachait en fait sa passion à ses parents et jouait pendant des heures. Seule prescription possible : 10 jours de privation totale de Playstation. Depuis, les irritations de la jeune fille aurait disparu et ses jours ne seraient plus en danger... Cette nouvelle maladie a été baptisée pour l’occasion Palmare PlayStation Hidradenitis. Comme quoi, bourriner sur Street Fighter 4 ne vous fera sûrement pas gagner, mais vous apportera plutôt une terrible affection !

   
 

Catégories

HighTech

  commentaire(s)

 Rechercher

 @SandrineCamus

 @NoemieLacarelle