9/05/2016

J’ai trouvé ma nouvelle Sophie Kinsella

Je vous racontais, il y a quelques années, combien j’aimais Sophie Kinsella, et plus particulièrement la série des Shopaholic. Depuis, ma collection s’est encore étoffée. J’ai toujours autant de plaisir à retrouver Becky et ses nombreuses péripéties. J’ai entre-temps essayé d’autres auteures de chick-lit, mais rien n’y fait, je reviens toujours vers Sophie Kinsella.
Jusqu’à ce que je découvre Jenny Colgan, qui pourrait bien la détrôner dans mon cœur. J’ai pour l’instant lu deux de ses ouvrages mais ils m’ont énormément plu : Little Beach Street Bakery (la petite boulangerie du bout du monde) et la suite, Summer at the Little Beach Street Bakery (une saison à la petite boulangerie).

Je vous laisse lire le résumé :
Quand son mariage et sa petite entreprise font naufrage, Polly quitte Plymouth et trouve refuge dans un petit port tranquille d’une île des Cornouailles. Quoi de mieux qu’un village de quelques âmes battu par les vents pour réfléchir et repartir à zéro ?
Seule dans une boutique laissée à l’abandon, Polly se consacre à son plaisir favori : préparer du pain. Petit à petit, de rencontres farfelues – avec un bébé macareux blessé, un apiculteur dilettante, des marins gourmands – en petits bonheurs partagés, ce qui n’était qu’un break semble annoncer le début d’une nouvelle vie...

Pour moi, grande gourmande, et qui rêvait toute petite de devenir pâtissière, cette histoire est juste parfaite. Je m’identifie tout à fait à Polly, l’héroïne, et j’aime beaucoup l’ambiance qui se dégage. Jenny Colgan nous transporte dans un univers doux, sucré, très réconfortant, qui fait du bien ! Tout est très beau. Lorsque j’ai lu ce bouquin, j’ai eu l’impression d’être sur une île anglaise, de sentir les effluves de pain et d’air marin, de voir des couleurs pastels et des paysages de vacances. Une ambiance qui me rappelle Gilmore Girls, l’une de mes séries préférées.
J’ai beaucoup aimé ces deux ouvrages, et je ne compte pas m’arrêter là ! Mon prochain Jenny Colgan : The Loveliest Chocolate Shop in Paris (chocolaaaat).

Comme les Sophie Kinsella, j’ai lu ces deux bouquins en anglais car ils sont à ma portée. Cela permet de faire fonctionner son cerveau et de garder de petites bases en anglais. Mais j’ai une véritable passion pour les livres anglais, que je trouve beaucoup plus beaux et plus plaisants à lire. Regardez comme celui-ci est merveilleusement décoré, je l’adore ! Je l’emmène partout avec moi. Alors que sa version française est un peu plus nunuche...

     
 

Catégories

Bidules

Tags

ArtBouquinsLire

  commentaire(s)

 Rechercher

 @SandrineCamus