Heavy Rain : J’ai aimé me mouiller...

Souvenez-vous, à l’avant-première je n’avais pas voulu regarder les 50 minutes "offertes" par l’équipe du jeu, je n’avais pas voulu non plus toucher à la démo... rien... je voulais être vierge (et oui) de cette nouvelle expérience vidéo-ludique.

Et j’ai bien fait car ce jeu ne peut se comparer à aucun autre... et ce jeu, je ne vous en parlerai pas... C’est à vous de le découvrir...

Tout ce que je vous donnerai ce sont mes sentiments... mes peurs... mes angoisses... mes regrets... mes yeux qui se brouillaient par les larmes (mais ça dès qu’on touche à un enfant, une mère vit cela difficilement...). J’ai vécu pleinement ce roman interactif d’un nouveau genre... j’ai aimé mes choix... mes erreurs... la bande son qui colle si bien au drame qui se joue...

Bien sur tout n’est pas parfait... quelques incohérences scénaristiques... quelques bugs graphiques... oui et pour une fois je vais dire : et alors ?

La dernière fois que j’avais vécu une telle expérience prenante et émotionnelle, c’était pour In Memoriam 2 d’Eric Viennot.

Alors ne vous laissez pas décourager par la première demi-heure de jeu qui a failli me faire ranger le jeu dans sa boite... allez au delà et vivez l’histoire, trompez-vous et ayez comme moi envie de recommencer.

Heavy Rain sur PS3 - Sortie le 24 février - 70€

     
 

Catégories

HighTech

  commentaire(s)

 Rechercher

 @SandrineCamus