15/12/2011

Cooking Mama World : Club Aventure

Pour cette fin d’année, Mama nous a réservé une toute nouvelle aventure, inédite et très sympathique.

On pensait Mama un peu casanière, le genre de femme au foyer qui aime prendre soin du logis et ainsi faire la cuisine, du jardinage, du bricolage et un tas d’activités manuelles. Mais notre héroïne n’a pas fini de nous surprendre ! La voici cette fois sur une île, accompagnée de Papa et de ses deux enfants, des jumeaux, pour faire du camping. Le principe est le même que nous connaissons depuis longtemps : de petites épreuves à découvrir tout au long du jeu. Mais ici c’est plutôt la forme qui nous étonne.

La comparaison que je vais employer ne va pas plaire aux hardcore gamers, mais ce Club Aventure ressemble à un mini Zelda. Déjà de part ses graphismes très cartoon, et vraiment trop mignons, mais aussi par son gameplay.

L’île sur laquelle vous êtes débarqués est en fait divisée en plusieurs secteurs, qui contiennent eux-même différentes zones. Dans chacune d’elle, vous allez devoir vous balader au sein de la carte et réaliser certaines épreuves. Pour rejoindre au final Papa ou Mama, à l’autre bout de la carte, vous devrez explorer, partir à la découverte de la carte, franchir des bosquets, secouer des arbres, déplacer des cailloux et surtout éviter les vilains animaux sauvages qui font des rondes. Au cours de votre petit périple, vous tomberez sur un tas d’épreuves, vraiment différentes et jamais redondantes.

On est ici devant un véritable jeu d’aventure, avec les même codes (le héros possède d’ailleurs des points de vie), mais bien sûr ultra simplifié et arrangé pour les plus jeunes. C’est un très beau moyen de découvrir ce type de jeu, mais aussi et surtout l’univers naturel. Grâce aux 90 mini-jeux, vous pourrez apprendre à construire une fronde ou une canne à pêche, vous devrez faire la course avec un lapin, vous donnerez à manger aux animaux, attraperez des insectes, éloignerez de vilains serpents... et j’en passe. La cuisine n’est bien sûr pas oubliée, mais celle-ci est plus rustique que dans Cooking Mama 4.

En tant qu’adulte, je me suis particulièrement bien amusée. Je trouve ce nouveau Cooking Mama World très intéressant, divertissant et surtout il apporte un vent de fraicheur à la franchise. Mais c’est pour les plus jeunes qu’il sera surtout un excellent moyen d’apprentissage. Les enfants, sans forcément sans rendre compte, vont réviser les couleurs, les chiffres, les formes, vont devoir faire preuve tantôt de vitesse, tantôt de précision et passeront un bon moment.

Une fois encore, je suis ravie et sous le charme de ce nouveau titre Cooking Mama. On sent qu’il y a eu un véritable travail, de graphisme, mais surtout de gameplay et de diversité des épreuves. On se régale tout le long du jeu.
Mais moi ce que j’ai préféré dans le jeu, et c’est mon côté niais qui l’a emporté, ce sont les animaux et les bouilles trop mignonnes. Mention spéciale aux petits singes, aux ours et aux écureuils.

     
 

Catégories

HighTech

  commentaire(s)

 Rechercher

 @SandrineCamus