Brosse nettoyante VS éponge Konjac : le match

L’étape la plus importante, après le démaquillage, est celle du nettoyage de la peau. Elle est capitale pour pour enlever toutes les impuretés de la peau, accumulées lors de la journée.
Pour se faire, j’utilise depuis plusieurs mois une éponge Konjac. J’étais, jusqu’alors, plutôt satisfaite par ce produit, bon marché et pratique à utiliser. Mais j’avais également très envie de tester une brosse de type Tosowoong, très utilisée par les coréennes. J’ai donc profité que la marque Doux Good sorte la sienne pour essayer.

La marque, qui va bientôt fêter ses 1 an, est une jeune pépinière d’entreprises, qui a pour ambition de promouvoir des marques de cosmétiques françaises proposant des produits de beauté bio et naturel. Elle se lance aujourd’hui dans la création de ses propres produits, en commençant par une brosse nettoyante pour le visage.

J’ai donc décidé de "confronter" ces deux techniques de nettoyage, afin d’évaluer laquelle est la meilleure.

Design
Bon là, je ne pense pas tergiverser très longtemps.
D’un côté, nous avons une éponge, ronde, qui se recroqueville sur elle-même lorsqu’elle est sèche et qui n’est franchement pas très belle.
De l’autre, il y a la brosse Doux Good qui est plus gracieuse. Avec sa forme de goutte et ses poils blancs, il faut quand même avouer qu’elle est plus jolie.

Eponge Konjac 0 - Brosse Doux Good 1

Mobilité
Le gros point fort de la brosse, c’est qu’elle est vendue et livrée avec sa petite pochette de transport. Elle est ainsi protégée et donc très pratique à transporter partout.
L’éponge s’avère beaucoup moins pratique. Rien n’est prévue pour la transporter, et je me vois mal la mettre directement dans ma vanity, ce n’est en effet pas très sain.

Eponge Konjac 0 - Brosse Doux Good 2

Ergonomie
On se nettoie tous les jours avec elles, il est donc important qu’elles soient ergonomiques. L’éponge, avec sa texture, est très malléable et se prend facilement en main. Un certain coup de main est par contre à prendre pour passer à la pratique. L’éponge est ronde d’un côté et plate de l’autre, on ne peut donc s’accrocher à rien lorsque qu’on l’utilise.
La brosse dispose d’un manche en plastique, ce qui permet de la prendre bien en main. C’est aussi un coup de main à prendre, mais qui s’acquiert plus rapidement et plus intuitivement. Encore un point pour la brosse Doux Good donc !

Eponge Konjac 0 - Brosse Doux Good 3

Efficacité
Ici, le verdict est finalement assez simple : les deux brosses sont toutes les deux efficaces à leurs manières. La brosse Doux Good est hallucinante de douceur, c’est super agréable de se nettoyer avec. Elle respecte bien la peau et surtout, quoi que l’on mette dessus, cela nettoie et mousse.
L’éponge est tout aussi efficace, même si elle est beaucoup moins douce.
Un point pour chaque !

Eponge Konjac 1 - Brosse Doux Good 4

Prix
Là par contre il n’y a pas photo ! J’achète mes éponges Konjac chez Kiko et elles me coûtent 5,90 € l’unité. Tarif imbattable !
La brosse Doux Good s’affiche, comme la plupart de ses concurrentes, à 25 €. Un prix qui s’explique surtout le prochain et dernier point évoqué : sa longévité.

Eponge Konjac 2 - Brosse Doux Good 4

Durée
Là encore le résultat du match est imparable, mais en faveur de la brosse cette fois. Celle-ci est beaucoup plus durable que l’éponge. En effet, si tout se passe bien, l’éponge est faite pour durer 3 mois environ. La brosse est faite pour durer beaucoupl plus longtemps ! C’est simple, elle n’a pas de date limite et elle parait très robuste.

Eponge Konjac 2 - Brosse Doux Good 5

Avec ses 320 000 poils de 0,045 mm de diamètre, leur action antibactérienne et sa douceur inimitable, la brosse Doux Good gagne pour moi le match. Je l’ai essayé et directement adopté, en reléguant ainsi mon éponge Konjac en rang de simple souvenir. Je suis conquise par sa douceur, son efficacité, sa praticité et son design.

     
 
En savoir plus : Brosse nettoyante Doux Good

  commentaire(s)

 Rechercher

 @SandrineCamus

 @NoemieLacarelle