Amsterdam - Jour 1

Nous avons profité du grand week-end de pâques, début avril, pour nous programmer une petite virée à Amsterdam. Avec Londres, c’est l’une des villes européennes que je rêvais de visiter.

Mais qui dit week-end de pâques, dit week-end de grande affluence. Tellement grande qu’il était tout bonnement impossible de réserver un voyage en train. Ce n’était pas pourtant la place qui manquait, mais c’est plutôt le prix qui nous a dérangé : près de 400€ un aller-retour, pour une seule personne...
La voiture, avec ses 7h de route, s’est donc imposée comme une évidence. Et puis la voiture, cela permet aussi "d’apprécier" certains paysages ; les looongues forêts françaises, les stations d’essence luxembourgeoises, la pluie et le brouillard belge et enfin l’architecture néerlandaise.

Aussitôt arrivé à l’hôtel, en périphérie d’Amsterdam (Ibis City West), nous avons pris la direction de la ville grâce au bus. Et pour se mettre immédiatement dans l’ambiance nous avons débuté par une petite croisière dans la ville. Cela permet notamment de voir et d’apprécier certains points que vous n’aurez peut être pas le temps d’approfondir en un week-kend. Notamment le nord de la ville, avec le joli NEMO, ce musée scientifique en forme de proue de bateau et le musée de la marine. Cela permet aussi de découvrir en détail l’architecture de la ville, ces maisons colorées en escalier.

JPEG - 1 Mo

Une fois cette balade terminée, on peut enfin entamer la visite de la ville. La grande rue Damrak, devant l’imposante gare centrale, vous emmène dans les rues commerçantes de la ville. L’atmosphère est étouffante, il y a beaucoup de monde ! Mais au fur et à mesure, la population s’étiole.

Il ne faut surtout pas manquer la visite du Begijnhof (le Béguinage), véritable havre de paix en pleine ville. Cette petite cour intérieure abrite en fait des béguines, des femmes qui, sans être religieuses, ont fait vœux d’obéissance et vouent leur vie à la prière et au soutien des malades.

JPEG - 1.2 Mo

En s’enfonçant encore dans la ville, on tombe sur le typique Bloemenmarkt, le marché aux fleurs. C’est absolument magnifique, on y trouve les habituelles tulipes hollandaises, mais aussi d’autres fleurs en tout genre, à faire pousser chez soi.

JPEG - 1.3 Mo

Nous sommes ensuite remonté dans la ville, parmi les canaux et les maisons anciennes, pour nous diriger vers... le quartier rouge ! Évidemment ! L’endroit est bien sûr à voir, de jour comme de nuit, mais cantonnez-vous aux débuts de soirée, c’est plus sûr.

Petit passage obligé à la boutique Condomerie.

JPEG - 974.5 ko

Arrivés 19h, affamés, nous nous sommes mis en quête d’un restaurant. Quête très difficile car les restaurants sont très vite pris d’assaut, par les touristes ou les locaux (qui mangent très tôt). Nous avons donc opté pour un restaurant italien. Un très bon choix au final, car tout y était absolument succulent. Une adresse à conseiller donc : Ristorante Savini, Spuistraat 1-D, 1012 SP, Amsterdam

     
 

  commentaire(s)

 Rechercher

 @SandrineCamus

 @NoemieLacarelle