Alice a réussi sa traversée du miroir vidéoludique

Au cas où vous ne l’auriez pas remarqué Alice aux Pays des Merveilles a investit notre monde, et ce n’est pas pour me déplaire du tout ! Il faut dire que le film de Tim Burton est une petite merveille et qu’il inspire de bien jolis projets.

Alors bien sur, à chaque film fort, le jeu vidéo fait partie du package de produits dérivés. Et avouons-le ce n’est pas toujours heureux et réussi. Donc quand j’ai eu en main ceux d’Alice, j’avais une certaine appréhension. Surtout que le Studio de développement, Etranges Libellules, a fait un pari osé : proposer deux univers et deux expériences totalement différents.

Sur Wii, nous nous retrouvons dans l’univers du film, enchanteur. C’est un joli jeu d’aventure où vous incarnez un des cinq compagnons d’Alice que vous choisirez selon ses capacités pour éviter les pièges et résoudre les énigmes. Le Lapin blanc est le maitre du temps, le Chat maitrise l’invisibilité, le Chapelier Fou joue avec la perspective, le Lièvre de Mars soulève les objets du regard et le Loir est un combatant hors pair. Le jeu est vraiment sympathique surtout si vous jouez en coopération. Il devient alors un vrai jeu familial.

Mais si j’ai apprécié le jeu Wii, j’ai un véritable coup de coeur pour le jeu DS.

Là, le graphisme a une vraie patte proche des rêves fous de Burton. Ici, aussi, vous jouez avec les pouvoirs du Chapelier, d’Absolem la chenille, du Lapin Blanc et du Chat pour arriver à emmener Alice à son but. J’ai adoré le décalage qui nous bouscule. Ici, Alice est une ravissante idiote, qui a du mal à s’en sortir seule et qui pleurniche avec une facilité déconcertante. Le gameplay est réellement pensé pour la console et son stylet ce qui rend l’aventure passionnante, amusante et distrayante.

Alors oui , aujourd’hui je reprends espoir, des adaptations vidéoludiques réussies de film à succés, c’est possible, Disney et Etranges Libellules viennent de nous le prouver.

Alice au Pays des Merveilles - Disney - Wii 50€ et DS 40€ - Sorties le 25 mars

     
 

Catégories

HighTech

  commentaire(s)

 Rechercher

 @SandrineCamus