007 Quantum of Solace sur Wii

Sorti le 31 octobre au cinéma, le dernier James Bond ne fait pas l’unanimité auprès du grand public, certains le trouvent trop éloigné des anciens mais non moins cultes 007, d’autres apprécient les actions et cascades qui rythment les scènes. Par contre, tout le monde s’accorde pour dire que son adaptation en jeu vidéo est catastrophique (chez GamAlive, d’ailleurs, ils sont d’accord) ! Comme d’hab’ me direz-vous. Oui mais là, les studios Beenox Studios et Activision nous ont livré sur Wii une daube magistrale ! Rien que ça.

Cet opus sur Wii est en fait un concentré des films Quantum of Solace et Casino Royale et mixe, avec plus ou moins de brio, les deux. Le but, vous vous en doutez, est d’éliminer tous les ennemis qui se mettent en travers de votre chemin et de récolter les informations demandées, tout en faisant preuve de discrétion et d’ingéniosité. Notre James Bond adoré, d’habitude si charismatique et élégant, se révèle ici beaucoup moins crédible et fade. Et pour ne rien arranger, Daniel Craig perd son doubleur officiel au profit d’une toute nouvelle voix.

Pour vous diriger à travers les 15 niveaux, vous aurez besoin de la Wiimote et du Nunchuck. Ce dernier permet notamment d’avancer ou de reculer et de recharger son arme en le secouant. La direction gauche/droite, quant à elle, se fait en bougeant la manette principale. Et même en diminuant la sensibilité au minimum, ce contrôle reste imprécis, trop sensible et très fatigant nerveusement. Surtout que pour tuer les ennemis, il vous faudra les viser puis tirer aléatoirement 2 à 25 balles. Certains pourront mourir très rapidement, quand d’autres devront se prendre plusieurs balles ou chargeurs pour être éliminés. Et à côté de ça, l’explosion d’un hélicoptère nécessite 3 balles…

Niveau graphisme, cela reste un jeu Wii bien entendu, avec quelques bons points et malheureusement une multitude de bugs graphiques. La bande son rattrape élégamment le tout, avec une B.O. de qualité et des bruitages réalistes. La durée de vie du jeu est quand à elle restreinte : en mode facile, le peu de dommages causés par une Ai simpliste est immédiatement guérit par une vie qui se régénère toute seule. C’est certes pratique, mais cela enlève beaucoup de challenge et d’intérêt au jeu. Toute l’action se déroule en vue FPS, mais on aperçoit régulièrement Daniel Craig quand notre personnage se camoufle derrière un objet ou un mur pour mieux tuer ses adversaires ou reprendre de la vie. Il est aussi possible de jouer à plusieurs en mode multi-joueurs (jusqu’à quatre joueurs sur un même écran) : Ruée, Ruée par Équipe, Conflit, Conflit par Équipe. Sympathique, mais on y retrouve toujours les même problèmes. Un mode online est aussi présent, mais il vous sera difficile de trouver des adeptes.

Finalement, ce Quantum of Solace n’est pas vraiment à conseiller, notamment à cause de sa jouabilité, de sa cohérence scénique et graphique. Le seul point positif réside dans la bande son. Le reste n’est pas fameux ! Encore un James Bond qui ne remplacera pas GoldenEye.

007 Quantum of Solace Wii
Editeur Activision
Développeur Beenox Studios
Web 007thevideogame
Prix indicatif 59,90 €
Pegi 16+
     
 

Catégories

HighTech

  commentaire(s)

 Rechercher

 @SandrineCamus

 @NoemieLacarelle